Catégories
HairNews

Hydrater ou nourrir ses cheveux, quelle différence ?

Nous sommes nombreux et nombreuses à confondre hydratation et nutrition des cheveux. Pourtant, il est simple d’en faire la distinction quand cela concerne notre corps. 

Par exemple, vous buvez lorsque vous avez soif, car boire permet de mieux s’hydrater de l’intérieur. Tandis que lorsque vous avez faim, vous mangez, ce qui permet de vous nourrir. Mais qu’en est-il lorsque cela concerne la chevelure ? 

Il est donc important de savoir comment bien nourrir et hydrater ses cheveux afin de les maintenir beaux et en pleine santé. Cependant, nous sommes plusieurs à confondre ces deux actions, pensant parfois qu’elles offrent le même résultat : des cheveux souples, forts, brillants et soyeux. Mais il existe bien une différence entre l’hydratation et la nutrition capillaire. Alors, comment reconnaître un cheveu dénutri d’un cheveu déshydraté ? Comment nourrir ou hydrater un cheveu abîmé ? C’est justement ce que nous allons voir, ensemble, à travers cet article.  

Lorsque les cheveux sont cassants ou ternes, la plupart d’entre nous pense immédiatement aux « cheveux secs ». Si de manière générale, les cheveux ont davantage besoin d’hydratation que de nutrition, il est primordial d’adapter les soins en fonction de leurs besoins réels. Si ces derniers sont méconnus, le risque est d’alourdir et abîmer plus encore la fibre capillaire, que ce soit en apportant de l’hydratation à un cheveu en manque de nutrition, ou alors en nourrissant un cheveu présentant un défaut d’hydratation.  

Comment reconnaître un cheveu déshydraté ?  

Par définition, lorsque que l’on est déshydraté c’est que l’on est en manque d’eau. Il en est de même pour la chevelure. Ce phénomène peut survenir après une agression capillaire quelconque due à la pollution, l’utilisation d’un sèche-cheveux sans protecteur de chaleur, ou encore une habitude de lissage beaucoup trop fréquente. Un cheveu déshydraté se reconnaît lorsqu’il se casse facilement, mais aussi par son apparence terne, électrique, fragile, mousseuse ou encore rêche.  

Dans ce cas, c’est le film hydrolipidique, protégeant la fibre capillaire, qui est fragilisé, le rend incapable de retenir l’eau. Et contrairement aux idées reçues, tous les types de cheveux peuvent être concernés par le manque d’hydratation, qu’ils soient de nature sec, mixte, normal ou gras. Mais pas de panique, il est possible de venir à bout du manque d’hydratation du cheveu avec une routine capillaire adaptée. 

Et, pour traiter ce problème, vous pouvez par exemple opter pour une brume hydratante sans rinçage, ou encore un baume après-shampoing dont l’effet filmogène prévient la déshydratation de la fibre. Et parce qu’une bonne hydratation se fait aussi de l’intérieur, n’oubliez pas de boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour. 

Qu’est-ce qu’un cheveu dénutri ?  

Un cheveu dénutri est, par définition, en manque de nutrition. Ce problème se reconnaît par une fibre sèche, cassante, et des pointes fourchues. Dans ce cas, illfaut apporter  un corps gras au cheveu pour pouvoir mieux le protéger, empêcher la casse, et faire en sorte que ses écailles soient bien lissées les unes sur les autres. La dénutrition du cheveu est d’ailleurs très fréquente lorsque le cuir chevelu ne produit pas assez de sébum. Un cas qui peut apparaître à la suite d’un défrisage, d’une coloration ou encore d’un tressage trop serré.  

Pour apporter de la force et de la vitalité aux cheveux, rien de mieux que des soins dits nourrissants. Vous pouvez par exemple appliquer un baume avant shampooing en soin de nuit, ou avant votre routine sous la douche.

Outre le traitement externe pour venir à bout de ce problème, une bonne routine alimentaire est importante pour avoir un cheveu des plus fort et brillant. Pour cela, il convient d’avoir une alimentation équilibrée et variée, dotée de protéines riches en acides aminés soufrés, de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments, réputés pour améliorer la santé capillaire. 

Que faire si les cheveux sont trop abîmés ?  

Pour éviter d’aggraver les dégâts, il est recommandé de proscrire tous les produits composés d’alcool, de parabens, de silicone ou encore de Sodium Laureth Sulfate (SLS) sur vos cheveux. Ces derniers sont réputés pour agresser le cuir chevelu ainsi que la fibre capillaire.  

Mais n’espérez pas retrouver des cheveux en pleine santé dès les premiers jours de votre nouvelle routine, car arborer de nouveau des cheveux sains demande beaucoup de patience. Alors n’hésitez pas à aller faire un tour chez un coiffeur si toutefois vous ne voyez pas de résultat flagrant après une longue durée d’entretien. Le/La professionnel(le) saura étudier votre cheveu plus en profondeur et adapter les soins à y intégrer. Mais sachez bien que si les dégâts sont irréparables, le coiffeur n’aura donc qu’une seule et unique solution: couper toute la longueur abîmée de vos cheveux pour qu’ils retrouvent enfin la santé et la vitalité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *